Le réflexologue ne vous dira jamais d’arrêter votre traitement allopathique, il ne se substitue pas à un diagnostic médical.

 Je préfère l’adjectif “complémentaire” et accompagne avec beaucoup d’efficacité les traitements conventionnels.

Dans les pathologies lourdes par exemple ou sur des troubles chroniques, il est extrêmement profitable de soutenir le traitement par la réflexologie.

N’oubliez pas, la réflexologie est l’étude des mécanismes de régulation des fonctions vitales par la stimulation du système nerveux à travers ses terminaisons sous cutanées.
L’action de la réflexologie permet ainsi d’apaiser l’organisme de façon quasi immédiate en soulageant toutes sortes de tensions pouvant générer des douleurs ; mais également de renforcer les capacités vitales en stimulant les fonctions organiques par l’action du système nerveux central et autonome. 

Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien-être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, decrét 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996).